Les 'del Balzo'

 

La legènde

"Chaque grande famille nait de légendes qui se perdent dans la nuit des temps."

La légende la plus répandue affirme que ces derniers descendent de Balthazar, l'un des trois Rois mages. De là viendrait l'étoile d'argent pleine à 16 branches - comète - qui trône sur les armoiries de la famille.

Une autre légende raconte que les del Balzo descendent de la lignée sacrée des Baltes qui donna naissance aux Rois des Gothes.

Nous omettrons les autres légendes.

 

L'histoire

Le fondateur fut Pontio I, Viconte d'Arles et Seigneur des Baux, né en 870/880 après J.C. Il étendit sa puissance en acquérant plusieurs domaines parmi lesquels, Vienne, Marseille, Berry, Montpellier et la Principauté d'Orange. Le 8 janvier 1215, la famille obtint de l'Empereur Federico II le titre (honorifique) de Roi d'Arles et de Vienne, c'est-à-dire de toute la Provence.

Les del Balzo arrivèrent en Italie à la suite de Charles d'Anjou en 1223 et devinrent une des sept familles les plus puissantes du Royaume de Naples.

Par la suite, la famille se divisa en différentes branches et eut de nombreux fiefs ( Feudi ) prestigieux parmi lesquels : Le Comté d'Avellino et du Mont Scaglioso, le Duché d'Andria et Venosa, le Comté de Bisceglie, le Duché de Bari et la Principauté d'Altamura, et en particulier dans la Terre d'Otranto,  le Comté de Soleto avec San Pietro et Galatina, le comté de Copertino, de Ugento, de Nardo` et de Castro, le Comté de Lecce, la Principauté de Taranto et le Duché d'Otranto, etc.

Des différentes branches de la famille del Balzo seulement deux survécurent, les del Balzo des Ducs de Presenzano et les del Balzo des Ducs de Caprigliano.

 

Aujourd'hui

A Presenzano (Province de Caserta) débuta en 1925 dans l'exploitation agricole de «San Felice» la culture du raisin et des olives, pour laquelle fut réalisée un pressoir et une cave.

L'activité se développa ensuite (en 1930) avec l'acquisition de nouveaux terrains, l'exploitation Gl'Ausi, et en introduisant l'élevage de vaches laitières et de bovins destinés à la production de viande.A Veglie (Province de Lecce), pendant la même période, les del Balzo donnent un nouveau départ à l'entreprise agricole de la famille - qui est composée de cinq mas et de 1050 hectares - avec la plantation d'oliviers et de vignobles.

Les événements de la dernière guerre mondiale, dans la Province de Caserta, provoquèrent la destruction totale des bâtiments des exploitations de San Felice et de Gl'Ausi, qui comprenaient la cave, le pressoir et les étables.

Dans la Province de Lecce, Francesco del Balzo reprit le flambeau et réalisa en 1945 dans l'exploitation de Veglie une nouvelle cave de 100 000 hectolitres et un pressoir pour la production d'huile d'olive. Ce vin et cette huile d'olive trouvèrent un débouché sur le marché national mais aussi Européen, spécialement en France, en Allemagne et dans les Pays Scandinaves. Malheureusement, sa mort et celle de son fils Fabrizio, ainsi que les nouvelles exigences du marché mirent un terme à cette initiative.

En 2000, son neveu Gennaro et ses  petits-neveux Antonio et Raimondo reprennent l'activité de valorisation des produits de l'exploitation agricole Salentina. Ils réalisent un nouveau pressoir pour l'huile d'olive ainsi qu'une ligne complète de conditionnement et en participation avec Vignamaggio di Greve in Chianti, une nouvelle cave de 3.500 hectolitres avec une ligne de mise en bouteilles, toutes deux dotées des technologies les plus modernes.

Les expériences acquises dans la gestion, la transformation et la commercialisation des produits agricoles des exploitations des Pouilles et de Salerne, conjointement à celles de Vignamaggio di Greve in Chianti ont contribué à la création de cette nouvelle entreprise Salentina nommée «Feudi di terra d'Otranto». Cette dernière est une synthèse emblématique de l'histoire de la famille dans cette région qui s'est renouvelée et modernisée pour être compétitive dans le monde actuel.